L'entoilage au vinyl

par Gerard Prat et Thierry Martinet







INTRODUCTION

Etant l'homme de paille de Thierry Martinet (Monsieur vinyl), après de nombreux entoilages avec du vinyl de différente qualité, voilà à ce jour, ce que nous pouvons vous dire ou confirmer, à propos du vinyl.

Pour l'entoilage de nos ailes (coffrées) avec du vinyl adhésif pour enseigne, au fil des ans et après avoir essayé des vinyls de différentes marques et qualités, vous vous êtes sans doute aperçu comme nous que certain vinyl sont mieux adaptés à nos besoins que d'autres, que ce soit, pour la pause, l'état de finition ou la fiabilité.

Comme avec les matériaux d'entoilage courant, Solar, Oracover,...., l'état de surface obtenu dépendra de votre habileté, du bois de coffrage utilise et de votre vinyl.

Un très bon état de surface sera difficile à obtenir avec du balsa, mais s'obtiendra facilement avec de l'aniégré (mieux qu'un tout plastique: on ne voit pas la trame du tissus de verre). Entre les deux, le samba, qui avec un peu de préparation donne aussi une finition super.

Aussi, si vous voulez entoiler facilement et avec le meilleur état de surface possible vos ailes, procurez vous de préférence, un vinyl testé, comme celui que vends AIRTECH, Thierry Martinet ou d'autres. Ce vinyl est très bon marché.














    PREPARATION DE LA SURFACE A COFFRER

    Pour la préparation de l'état de surface de nos ailes, nous employons du papier abrasif à l'eau (au Carborundum) que nous utilisons à sec bien sur. Il est très résistant et peut être dépoussiéré quelques fois avant d'être jeté.

    En premier, si c'est necessaire, mettre en forme le B.A. et le B.F.. Faire disparaitre les gros défaut qui apparaissent sur la surface des ailes ( mastic polyester pour les creux, ponçage au gros papier pour les bosses).

    Faire un dépoussiérage à l'aspirateur ou avec un chiffon en fouettant la surface de l'aile.

    Suivant le bois de coffrage et l'état de surface que vous voulez obtenir, la façon d'opérer est différente:

    Pour obtenir une bonne finition: Avec du balsa (ce ne sera que provisoire, le balsa ce marque très vite) il va falloir mastiquer. Nous ne connaissons pas ce mastic à la consistance de la crème chantilly, mais s'il ce ponce facilement, il sera mieux approprié, à condition de ne pas marquer la surface du balsa avec la spatule.

    Pour le mastiquage: Dans tous les cas, le travail consistera à déposer juste ce qu'il faut de mastic pour boucher les espaces entre les fibres du bois. Vous éviterez ainsi un ponçage fastidieux et souvent destructeur sur du balsa.

    L'enduit ``bois fine surface'' de Polyfilla (tube marron ou pot) peux aussi convenir, attention aux coups de spatule ravageur sur le balsa. La gamme des produits Polyfilla est très étendu, aussi n'utilisez pas ceux qui servent à la maçonnerie, sinon attention aux grattons.

    Pour nos ailes coffrées avec du bois dur genre samba, koto, aniégré, ...., le Polyfilla fait merveille tant qu'il ne commence pas à sécher dans son pot ou tube. L'état de surface de l'aniégré est tel, que le polyfilla n'apporte pas grand chose au fini de vos ailes. Une fois le mastic sec, le poncer à la main avec une cale à poncer en bois.

    Petit détail qui semble avoir une grande importance pour la finition, nous intercalons entre la cale et le papier abrasif, un morceau de mousse, très souple, d'environ 10 mm d'épaisseur. Ainsi nous obtenons des courbes parfaite (à l'oeil) et un état de surface impeccable en utilisant un grain de 320 à 350 pour du balsa, 250 pour du samba et 220 avec de l'aniégré. Un poncage avec du papier plus fin, n'apporte rien de mieux à la finition après entoilage.

    Pour résumer, ne pas faire le ponçage pour la finition sans avoir mastique auparavant le bois de coffrage.

    Une seule opération mastiquage / ponçage suffit, même le plus fin des vinyl pour enseigne, ce chargera de cacher les petites imperfections de surface du bois de coffrage.

    Si vous êtes obligés de répéter plusieurs fois l'opération, c'est que votre mastic (enduit bois fine surface de Polyfilla, de préférence en tube) n'est plus bon. Il est trop vieux, éventé, il n'a plus sa bonne consistance habituelle, molle et fine, qui lui permet de pénétrer facilement dans les fibres du bois de coffrage. C'est pour cela nous préférons l'enduit en tube à celui en pot qui s'évente plus vite.

    Ce changement de consistance, ce produit aussi sous la spatule lorsque vous l'étalez un peut trop lentement. Aussi ne pas trop en déposer a la fois et l'étaler rapidement. Ne pas insister avec, lorsque vous sentez que sous votre spatule le mastic perd sa bonne consistance. Jetez la gâche et nettoyez la spatule.

    Faute de l'avoir essayé, nous ne savons pas si c'est une bonne solution de rajouter de l'eau dans ce mastic qui normalement fait bon usage. Les fibres du bois de coffrage vont gonfler avec l'humidité ce qui occasionnera un retrait, fibres / mastic plus important, une fois que le tout aura séché.

    Découpez, préparez (articulez) les gouvernes (ailerons, courbures), mise en place des A.F, ect.

    Pendant sa manipulation, le vinyl, attire toute sorte de poussière. Il ne vous reste plus qu'à vous transformez en femme de ménage. Passez l'aspirateur, de partout, dans la pièce où vous devez entoiler.

    A l'extérieur ou dans un autre local, dépoussiérez vos dépouilles d'ailes: air comprimé ou aspirateur plus chiffon propre en fouettant les dépouilles mais pas en les frottant (courant statique = reprise de poussieres ).

    En faire de même avec les ailes que vous devez entoiler. Bien que le mastic ai donne un fini glace a vos ailes, nous ne les frottons jamais avec un chiffon ou une éponge (sec ou mouillée), qui ne manquerons pas de d'arracher ou de lever des fibres de bois de coffrage. Encore plus s'il y a de l'humidite qui ne manquera pas de faire gonfler les fibres de bois en surface.

    Pour le ponçage et le dépoussiérage final, nous frottons tout simplement la surface des aile avec la main. C'est pour l'instant le meilleur outils que nous ayons trouvé, et qui en plus est équipé de capteurs sensitif. En frottant aussi vous sentirez sous la main les moindres poussière ou rugosité, qui à force, si vous insistez dessus, disparaîtrons et collerons à votre main qu'il faudra dépoussiérer, à sec, de temps en temps...Tout cela est valable pour tous les types de revêtement d'entoilage.









    OUTILLAGE

    Pour entoiler vos ailes, il vous faut :

    • un chiffon propre qui ne peluche pas et de préférence en matière non synthétique.
    • un cutter (qui coupe, c'est la moindre des choses...) .
    • un fer a entoiler ou a repasser.
    • un sèche cheveux (pas de décapeur thermique, danger !).
    • des revues pour faire du poids, pour maintenir le vinyl et les ailes en place sur le chantier, il vaut mieux travailler seul.
    • vos dépouilles d'ailes, ou autre pour caler vos ailes sur le chantier.
























































    ENTOILAGE

    Découpez 4 panneaux de vinyl à la forme de vos ailes + quelques cm de plus en largeur et longueur. Plus votre aile est longue (ou si vous êtes débutant dans l'entoilage vinyl) plus vous laisserez en excédent en largeur de 6 cm de chaque côté (BA + BF = 12 cm) pour une demie aile de 2 m, par exemple.

    Commencez par entoilage de l 'intrados. Pour que votre aile ne roule pas sur votre table de travail, posez la dans sa dépouille d'extrados (dépoussiérée ). Dépoussiérez les deux faces du panneaux de vinyl avant de l'étaler sur l'intrados de l'aile. Centrez et alignez le panneau de vinyl et maintenez le tout en place sur l'aile en repartissant des piles de revues.

    Commencez l'entoilage, par l'emplanture. Pour cela séparez et retournez sur elle même, sur une longueur de 30 cm environ la feuille de protection du vinyl, en la faisant glisser sous elle même, en direction de l'extrémité de l'aile. En tirant légèrement sur le vinyl, pointez le au BA et BF a l'emplanture, c'est l'opération la plus délicate pour démarrer l'entoilage, car il faut que le coupon de vinyl soit aligne le mieux possible avec l'extrémité de l'aile.

    Avec le chiffon, faire coller le vinyl sur l'aile, en le frottant énergiquement en partant chaque fois du milieux de la corde vers le BA et milieu de la corde vers BF en avancent progressivement vers le bout de l'aile. Progressez ainsi par pas de 30 cm en séparant la feuille de protection du vinyl en la faisant toujours glisser sur l'aile.

    Pour parfaire la pose de temps en temps revenir en arrière pour re-frotter le vinyl déjà collé. L'adhésif utilise sur le vinyl se comporte comme toute les colles, son adhérence maximale ce fait au bout d'un certain temps, d'ou ces retours en arrière pour parfaire le collage et l'état de finition et la fiabilité de cet entoilage.

    S'il vous arrive un incident pendant la pose, décoller immédiatement le vinyl, sinon chauffez le légèrement.

    La traverse de l'aile ce fait très vite. Le plus marrant à faire ce sont les saumons: Le vinyl étant complètement débarrassé de sa feuille de protection, faire dépasser l'aile en bout de chantier et bien caler (des revues par exemple). Dans une main le sèche cheveux, dans l'autre le vinyl, que vous allez chauffer tout en le tirant pour lui faire épouser la forme de votre saumon. Avec un peu d'habitude on fait le tour complet du saumon. Pendant que le vinyl refroidit, le frotter avec le chiffon pour le maintenir à jamais en place. Avec le cutter coupez le vinyl excédentaire autour de votre aile. Parfaire le pourtour du vinyl avec le chiffon et ensuite avec le fer à entoiler. Ce n'est pas la peine de passer plusieurs fois. Les pinailleurs pourront donner un coup de papier de verre de 400 sur le bord du vinyl.

    Pour rabattre et coller le vinyl contre la nervure d'emplanture, en premier coupez l'excédent de vinyl, frottez énergiquement le vinyl sur l'arête pour le chauffer et il prendra l'angle presque tout seul. Il ne vous reste plus qu'a fignoler ce collage avec le fer. Dans beaucoup de cas pour coller le vinyl, le plus efficace est de le chauffer (fer, sèche cheveux) et ensuite avec les doigts ou un chiffon.

    L'intrados entoilé, il vous reste à répéter la même opération sur l'extrados. Cette fois vous roulez le vinyl sur le BA pour le rabattre à l'intrados, en ayant pris soin de le couper auparavant.

    Au Bbord de fuite, soit vous le coupez à raz, soit vous en laissez une bande (5 mm env. ) que vous rabattez sous l'intrados. Parfaire les collages, vinyl sur vinyl, avec le fer à entoiler. Un coup de papier de verre ( 400 ) sur le raccord, attenuera le raccord.

    Faire les finitions, trous de servos, fentes d'aerofreins et dégagez les gouvernes. Suivant l'état de préfabrication de vos ailes, les gouvernes sont a entoiler séparément, a installer et articuler après l'entoilage de l'aile. Les plus chanceux ont les gouvernes en place, déjà articulée avec du tissus d'arrachage (Il remplace avantageusement le Kevlar, depuis l'article paru dans RCM). Dans ce cas, les gouvernes auront été articulées avant l'entoilage, il en est de même pour le fonctionnement des AF a lames. Il ne vous reste plus qu'à couper le vinyl à raz de ces gouvernes pour les libérer. Côté articulation de la gouverne, collez le vinyl avec un fer à souder équipé d'une panne pointu, que vous passerez dans la fente de l'articulation en ayant pris soin de manoeuvrer la gouverne de façon à élargir la fente. Au cutter fendre le vinyl dans le fond de la fente et repassez le fer à souder. Un tel outils est bien adapté pour fignoler le collage du vinyl dans les recoins, puits de servos, AF, gouvernes. Les fignoleurs, une fois l'entoilage termine, pourront passer du papier de verre (400), sur toutes les arêtes de l'aile, BF, gouvernes.

    Voila nous pensons vous avoir tout dit de notre expérience de l'entoilage avec du vinyle pour enseigne.

    Le vinyl n'est certainement pas parfait, mais avec un peu d'expérience, vous arriverez à obtenir une très bonne finition de vos ailes en un temps record. L'état de surface ainsi obtenu durera plus longtemps que celui d'une aile tout plastique. La préparation et la pose sont a la portée de tout le monde et ne demande pas d'outils spéciaux. Le prix de revient est ridicule par rapport aux autres matériaux d'entoilage ou de finitions.

    Il existe une infinité de marques et de références différentes de vinyl pour enseigne, mais pas toujours bien adapté à notre utilisation (les principales marques que nous utilisons sont JAC et ORACAL).

    Actuellement AIRTECH, CCM et MCM vendent au détail un vinyl bien adapté. Thierry Martinet (Créations Graphique et modéliste) à Bellegarde sur Valserine (AIN) qui est la personne à la base de ce type d'entoilage, nous en sommes maintenant à 8 ans de test et d'expérience (ce n'est pas fini d'ailleurs). Au début tout les membres du club ont servi de cobaye, ils n'ont pas l'air de le regretter.

    Thierry (téléphone professionnel: 04 50 56 06 17, FAX: 04 50 56 02 13) vends son vinyl uniquement par rouleau entier de 25 mètres.



 
Any comments, suggestions ? Des commentaires, suggestions ? Send a message to Gerard Prat ou Thierry Martinet

Copyright 1998 R/C Soaring Magazine - Gerard Prat/Thierry Martinet.
No commercial use or publication (e.g. on other www or ftp sites, print media) without a written consent.


[ Retour page principale / Back to home page ]